Partie 8 - Poser son revêtement intérieur soi-même

La marche à suivre pour la pose d’un carrelage en pierre naturelle

Vous souhaitez poser votre nouveau carrelage en pierre naturelle et ne savez pas comment vous y prendre ? Retrouvez les éléments essentiels dans nos tutoriels de pose ou en lisant cet article.
Vous pouvez également imprimer notre récapitulatif et regarder notre tutoriel vidéo pour vous aider pendant la pose !

1) Anticiper la pose

Dans un premier temps, nous vous conseillons d’anticiper la pose de vos carreaux en définissant leur emplacement. Cela vous permettra d’une part, d’éviter les mauvaises surprises lors de la pose du mortier-colle, et d’autre part, de connaitre les découpes à effectuer.
Durant cette étape, mélangez les carreaux des différentes caisses pour obtenir un rendu final harmonieux.

2) Préparer le support

Le support sur lequel vous allez poser votre nouveau carrelage doit être parfaitement propre.
Qu’il s’agisse d’une dalle en béton ou d’un ancien carrelage, utilisez un aspirateur de manière à obtenir un support dépourvu de poussière ou autres impuretés qui pourraient gêner la pose.

Si vous posez sur une dalle en béton : Vous devez en principe réaliser une chape. Il s’agit d’une réalisation complexe, pour laquelle nous conseillons de faire appel à un professionnel. Votre primaire sera ensuite appliqué sur la chape.

Si vous posez sur un ancien carrelage : Il n’est normalement pas nécessaire de réaliser une chape. Votre primaire sera, selon l’avis d’un professionnel, appliqué sur votre ancien carrelage ou sur la chape.

3) Appliquer le primaire

Pour faciliter l’adhérence du mortier-colle au support, il faut lui appliquer une « sous-couche » : le primaire.

Sur un support absorbant (ex : une dalle en béton), un primaire classique peut être utilisé. Chez stonenaturelle, nous proposons le Sopro GD 749 dans notre boutique en ligne.

Sur un support non absorbant (ex : un ancien carrelage), un primaire adapté doit être utilisé. C’est le cas du Sopro HPS 673 disponible dans notre boutique.

Attention, notre boutique en ligne propose par défaut un primaire adapté aux supports absorbants. Si vous posez votre sol sur un ancien carrelage par exemple, il faudra donc modifier ce choix lors de votre commande.

4) Coller les carreaux

Lorsque le primaire est appliqué, vous pouvez passer à l’étape suivante et déposer votre mortier-colle sur la couche de primaire. Selon l’épaisseur et les tolérances dimensionnelles de vos carreaux, la couche de mortier-colle devra être plus ou moins importante.

-    Pour des carreaux aux tolérances dimensionnelles faibles, on applique une couche de mortier-colle en lit mince sur la chape : c’est-à-dire une couche de 10 mm, que l’on comprime en posant le carreau jusqu’à obtenir 5 mm d'épaisseur.

-    Les carreaux aux tolérances dimensionnelles élevées (ex : l’ardoise) nécessitent l’application d’une couche de mortier en lit moyen, de 5 à 20 mm. Ainsi, vous pourrez égaliser la surface de votre sol en disposant les carreaux plus ou moins profondément dans le mortier.

Durant cette étape, il faut également laisser de l’espace pour les joints. Pour cela, pensez à vous aider de croisillons pour carrelage (lien glossaire) afin d’obtenir une largeur similaire entre les carreaux.

Comparaison entre la pose en lit mince et en lit moyen

5) Imperméabiliser les carreaux

Après avoir posé vos carreaux, il faudra les imperméabiliser. Cela nécessite des carreaux propres, secs, et exempts de tâches. Vous pouvez également enlever les croisillons de votre carrelage à partir de ce moment-là.

L’imperméabilisation n’a ensuite rien de difficile, il suffit d’appliquer l’imperméabilisant à l’aide d’un rouleau ou d’une éponge, en veillant à ne pas laisser de flaques. Son effet protecteur se déclenche généralement après 48h.

Au besoin, vous pouvez vous aider de notre vidéo sur l’imperméabilisation de la pierre naturelle.

L’imperméabilisation peut également être effectuée après la réalisation des joints. Il est cependant plus facile de réaliser cette étape avant.

6) Faire les joints

Quand la pierre est imperméabilisée et que le mortier-colle est complètement sec, vous pouvez commencer à jointoyer. Prévoyez également des joints de dilatation près des murs et des intersections.

7) Nettoyer le carrelage

Enfin, lorsque vos joints sont terminés et secs, vous n’avez plus qu’à nettoyer votre carrelage à l’aide du multi-nettoyant présent dans notre boutique. Puisque vous avez imperméabilisé la pierre avant de jointoyer, les restes de mortier joint sont bien plus faciles à enlever !

Désormais, vous n’avez plus qu’à profiter de votre nouveau sol en pierre naturelle !

Tous les conseils détaillés dans cet article sont donnés à titre indicatif et ne se substituent en aucun cas aux conseils d’un carreleur professionnel.

Écrit par:

stonenaturelle

Conseils et astuces sur les styles de déco pour les sols en pierre naturelle - L'équipe de rédaction de stonenaturelle aborde de nombreux thèmes liés aux dalles et carreaux, avec de belles photos et vidéos.

Suggestions

  1. Partie 1 - Une décision difficile : poser soi-même ou faire poser ?
  2. Partie 6 - Bien rédiger le procès-verbal
  3. Partie 5 – Etablir le contrat avec le carreleur
  4. Partie 3 - Comparer les prix et négocier
  5. Partie 2 - Choisir le bon artisan carreleur
  6. Partie 4 – Penser aux aides financières