Contenu de l'article

    Comment poser une terrasse - La pose collée

    Poser une terrasse en pierre naturelle

    Graphique pour l'installation liée à l'extérieur avec gradient de pente
    Les points clés de la pose collée.

    1.Préparer le support

    Dans un premier temps, il vous faudra préparer le support qui servira de base à votre terrasse.
    Qu’il s’agisse d’une dalle en béton ou d’un ancien dallage, il est important que votre base soit totalement propre. Aussi, n’hésitez pas à balayer minutieusement ainsi qu’à savonner !

    Important : votre support peut tout aussi bien être fait de graviers compressés, auquel cas il faudra vous assurer que ces derniers ne nécessitent pas d’être remplacés. L’avis d’un professionnel peut s’avérer très utile dans ce cas de figure. 

    2.Assurer un bon écoulement de l’eau

    Le second point essentiel concerne l’écoulement des eaux pluviales, pour lequel la création d’une pente de 3% est nécessaire. Si cette pente n’existe pas encore, il faudra réaliser un ragréage incliné à partir de votre maison.

    Il s’agit d’une opération relativement compliquée, pour laquelle nous vous conseillons de faire appel à un professionnel de la pose. 

    3.Garantir l’étanchéité

    Afin d’éviter que l’humidité ne s’infiltre, et pour garantir l’étanchéité de votre support, il est conseillé d’appliquer un enduit d’imperméabilisation flexible sur ce dernier.
    Cet enduit permet également d’éviter l’apparition d’éventuelles fissures dans la couche de mortier qui suivra.

    Vous pourrez trouver ce type de produits en grandes surfaces spécialisées. 

    4. Assurer le drainage

    Ensuite, il vous faudra déposer un tapis de drainage sur la surface pour garantir le bon écoulement des eaux de pluie.

    Vous pourrez trouver ce type de produits en grandes surfaces spécialisées. 

    5.Ajouter le mortier drainant

    Destiné à améliorer le drainage des eaux de pluie, le mortier drainant est composé de gravillons nobles et de liant-trass. À réaliser vous-même ou à acheter déjà prêt, l’important est surtout de faire attention à l’équilibre de sa composition. 

    Un mortier qui présente un excès d’eau serait en effet inefficace puisqu’il ne pourrait pas assurer sa fonction drainante. A l’inverse, un mortier trop sec risquerait de s’effriter et de fragiliser votre sol. 

    7.Égaliser la surface

    Après avoir posé vos dalles, il faudra égaliser leur surface en les frappant à l’aide d’un maillet. Attention, pour ne pas abimer votre pierre, nous conseillons d’utiliser un maillet en caoutchouc. 

    8.Imperméabiliser

    Vous pouvez désormais imperméabiliser votre pierre naturelle à l’aide de notre produit imperméabilisant. Attention, la surface de votre pierre doit pour cela être propre et sèche, afin d’éviter que les salissures se retrouvent incrustées dans la pierre. 

    Pratique : À la fois hydrofuge et oléofuge, ce produit protège votre pierre des tâches d’huiles et de liquides. 

    9.Jointoyer

    Enfin, réalisez le jointoiement de vos dalles à l’aide d’une taloche à joints. Veillez par ailleurs à installer des joints périphériques et des joints de dilatation si nécessaire.

    Nettoyez ensuite la surface de votre pierre, qui est désormais plus simple à débarrasser de ses salissures puisqu’elle a été imperméabilisée au préalable. 

    Tous les conseils spécialisés de cet article sont donnés à titre indicatif. En cas de doutes, il est préférable de se référer à un carreleur professionnel.

    Écrit par:

    Conseils et astuces sur les styles de déco pour les sols en pierre naturelle - L'équipe de rédaction de stonenaturelle aborde de nombreux thèmes liés aux dalles et carreaux, avec de belles photos et vidéos.