Dalles en gneiss Luserna

naturellement clivée
94,20 €/m²
Format : 40x2-4 cm, longueurs variables
  • Article n° NPGNLU30891
  • Poids des caisses 0,92 t
  • Poids / 0,077 t
  • Une caisse contient : 12,00
  • Quantité minimum : 1,00
Délais de livraison : régulièrement mis à jour
  • 2 - 3 Semaines jusqu'à 248,09 m²
  • 14 - 15 Semaines au choix m² (sur commande)
Frais de livraison de 199€ (TTC)
Informations sur la livraison

Des dalles en gneiss italienne de qualité

Des nuances intenses de gris et de brun, ainsi que des structures fascinantes : les dalles de terrasse Luserna apportent à votre espace extérieur le charme de la pierre naturelle.

Une pierre naturelle de qualité supérieure

Les dalles de terrasse Luserna en gneiss italien sont de grande qualité. Elles sont extrêmement robustes, résistantes au gel et durables. Les côtés des dalles sont sciés, contrairement aux dalles Luserna Rustique qui ont des côtés taillés à la main.

Un entretien quotidien facile

Les dalles en gneiss Luserna sont faciles à nettoyer. Comme pour toutes les dalles en pierre naturelle, il est recommandé de les imperméabiliser. Il suffit ensuite de les balayer de temps en temps et, en cas de taches, de les nettoyer à l'eau et avec un produit d'entretien doux si besoin.

La pose des dalles de gneiss Luserna

En raison de leurs tolérances dimensionnelles élevées, nous recommandons la pose collée pour ces dalles en gneiss.

Consultez nos schémas de pose en bas de cette page pour voir comment procéder étape par étape.

Caractéristiques

Tolérances dimensionnelles
Tolérances dimensionnelles importantes
Résistance au gel
100% résistante au gel si posée correctement
Utilisation dans le jardin
Allées de jardin et terrasses, autour de la piscine
Classement du pouvoir antidérapant
Bonne résistance au glissement
Aspect
Jeu de couleurs dans les tons jaunes et gris
Pays d'origine
Italie
La pierre naturelle est plus facile d'entretien que vous ne pourriez l'imaginer.
Sarah Pfefferle
Conseil à la clientèle et service
Sarah_freigestellt_quadratisch

Nettoyage des dalles en pierre naturelle

Les dalles en pierre naturelle sont insensibles et très résistantes. Leur surface est très facile à entretenir et il n’y a donc que peu de précautions à prendre.

1. Entretien quotidien : simple et rapide 

Pour des dalles de terrasse et de jardin en pierre naturelle bien entretenues, un coup de balai ou un rinçage à l’eau conviennent parfaitement en règle générale. En cas de salissures plus importantes, tournez-vous vers un nettoyant spécifique pour pierre naturelle (comme par exemple le nettoyant Wash & Clean de la marque Lithofin) ou bien un détergent doux.

N’utilisez pas de jet à haute pression. La pression élevée de l’eau peut abîmer la structure de la pierre et la rendre granuleuse, de sorte que les salissures puissent se loger dans la surface irrégulière de la pierre. Vous trouverez plus de trucs et astuces pour le nettoyage des dalles en pierre naturelle par ici. 

2. Protection de base : l’imperméabilisation

Par précaution, nous vous conseillons de protéger vos dalles en pierre naturelle avec une imperméabilisation. De cette façon, vous évitez que les salissures et les liquides ne soient absorbés par la pierre. Selon vos besoins, il est recommandé de renouveler cette application tous les 2-3 ans.

3. Aucune chance pour les taches

Les salissures causées par les taches de gras, de sauces (Ketchup et compagnie), ou bien les restes de feuilles et de mousse, toutes sont faciles à retirer. Il est nécessaire de nettoyer les taches au plus vite avec des produits adaptés pour les faire partir facilement. 

ASTUCE :  Notre boutique calcule pour vous la quantité optimale de produits d’entretien dont vous avez besoin selon votre commande de dalles et vous propose de la compter dans votre panier d’achat de façon optionnelle.  

 

La pose du Dalles en gneiss Luserna

A.Pose collée sur support en graviers et LIT DE GRAVILLONS

Schéma de pose collée en extérieur sur gravillons nobles
Prévoir la surface de la terrasse

Vous devez tout d’abord délimiter la surface de votre terrasse et prévoir une marge de 20 cm tout autour pour les bordures et l’espace de travail : pour ce faire, nous vous conseillons d’utiliser la méthode du piquetage qui permet de distinguer clairement les dimensions de votre future terrasse. Selon le type de bordure que vous avez choisi, il faut éventuellement songer à prévoir de l’espace supplémentaire si nécessaire.

Important : Mélangez les dalles des différentes palettes avant la pose pour un résultat plus harmonieux.

Excaver la terrasse

La surface piquetée doit être creusée à la profondeur requise. Vous devez choisir celle-ci avec soin, afin qu’une fois les fondations recouvertes par les dalles de terrasse, le niveau atteigne celui du seuil de la porte et soit dans le même temps égal à celui du reste de votre terrain.

Afin de garantir un écoulement optimal de l'eau, il convient de prévoir une pente de 2 à 3 % dès l'excavation de la terrasse.

En règle générale, il faut compter environ 30 à 35 cm de terre à retirer. On appelle aussi ce processus « fouille ». Pour plus d'informations sur les fondations de la terrasse, consultez notre article de magazine !

Créer une couche antigel avec des graviers

La prochaine étape consiste à compacter la terre à l’aide d’une plaque vibrante, dans le but de garantir une stabilité suffisante aux fondations de votre future terrasse. Après cela, on dépose entre 20 et 25 cm de graviers que l’on compacte de la même façon avec la plaque vibrante. 

Lors de la mise en place de la couche de base en gravier, veillez à respecter une pente de 2-3% afin de garantir un écoulement optimal de l'eau.

Aménager une couche de mortier

La couche supérieure des fondations est constituée d’environ 5 cm d’épaisseur de mortier drainant (mélange entre gravillons nobles et liant-trass). Après son application, elle doit être uniformément répartie. La couche de mortier drainant est perméable à l’eau, ce qui signifie qu’elle permet un écoulement optimal de celle-ci.

Conseil pratique : lors de l’application de la couche de mortier, vous devriez procéder dalle par dalle, afin de bien poser les dalles de terrasse sur une couche fraîche de mortier. 

Poser les dalles de terrasse

Important : Une pose bord à bord sans joint n'est pas recommandée. Veuillez prévoir l'installation de joints lors de la pose.

Entre la première rangée de dalles et les éléments fixes (par ex. une façade de maison ou des bordures en pierre), il faut prévoir des joints de raccordement d'une largeur minimale de 8 mm. Ceux-ci doivent être remplis d'un produit spécial flexible.

Si des dalles de 2 cm d'épaisseur sont utilisées, il s'agit également d'une construction spéciale. Apprenez-en plus ici.

Pour les grandes terrasses (à partir d'une surface de 20 m²), il est également nécessaire de prévoir des joints de dilatation. Ceux-ci ont une largeur d'au moins 1 cm et doivent aussi être remplis d'un produit spécial flexible.

Les dalles de terrasse sont posées sur la couche de mortier encore humide.

Enduisez tout d’abord le dos de la première dalle d’une fine couche de mortier-colle flexible, afin d’augmenter l’adhérence au support. Vous devez ensuite poser la dalle à l’emplacement prévu sur la couche de mortier drainant étalée au sol et taper dessus avec un maillet en caoutchouc blanc pour la fixer.

Remplir les joints

Après la pose des dalles vient l‘étape du remplissage des joints. On utilise en général à cet effet du mortier-joint pour pavés perméable à l’eau. Ce produit est inséré dans les joints avec un balai et durcit en séchant.

Conseil : le nettoyage et l'imperméabilisation peuvent également être réalisés avant le jointoiement. Cela permet d'éliminer plus facilement les restes de mortier-joint. Une nouvelle imperméabilisation n'est pas nécessaire après le jointoiement.

Nettoyer la terrasse

Il est important de bien nettoyer la terrasse afin qu’elle soit parfaitement propre et prête à être imperméabilisée. Utilisez pour ce faire un multi-nettoyant adapté à la pierre choisie.

Appliquer l‘imperméabilisant

L’imperméabilisation est incolore et protège vos dalles de terrasse en pierre naturelle des taches.

Les dalles peuvent également être nettoyées et imperméabilisées avant le jointoiement afin d'éliminer plus facilement l'excédent de mortier-joint. 

Une fois la surface parfaitement propre et sèche, appliquez suffisamment de produit imperméabilisant à l’aide d’un rouleau non pelucheux ou d’un pulvérisateur. Recouvrez uniformément toute la surface, tout en faisant attention à ne pas laisser de flaques se former.

Cette étape n'est pas nécessaire pour les dalles en grès cérame.

Planifier la bordure

Il n’est pas obligatoire d’aménager une bordure de terrasse pour des questions de stabilité, comme il est courant de le faire dans le cas d’une pose à sec sur gravillons nobles. Étant donné que les dalles de terrasse sont collées, elles garantissent d’ores et déjà une bonne stabilité. Lorsqu’on opte pour cette pose, il est généralement d’usage de juxtaposer directement la dernière rangée de dalles à la pelouse.

Si vous souhaitez tout de même aménager une bordure autour de votre terrasse pour une question d’esthétique, vous avez le choix parmi plusieurs possibilités :

a) Des plinthes en pierre naturelle 
Celles-ci sont souvent choisies pour ce rôle, d’une part car elles se révèlent  robustes, et d’autre part car elles permettent un effet visuel intéressant : il est possible de jouer sur leur coloris afin de créer un contraste avec les dalles.

b) Une bordure en métal :
Cette bande cloisonne la surface de la terrasse et maintient ainsi les dalles ensemble tout en étant discrète puisqu’elle se trouve entre la pelouse et la terrasse. Elle n’est donc pas visible, mais permet tout de même de garantir la stabilité nécessaire recherchée. 

c) Des pavés
L’option des pavés comme bordure de terrasse offre un large choix en termes de nuances : cela permet de faire ressortir  la bordure de la terrasse et d’en souligner la couleur.

Important : prévoyez des joints de raccordement aux bons endroits en utilisant un produit flexible afin d'éviter les dommages dus aux différentes contraintes.

B.Pose collée sur DALLE BÉTON

Schéma de pose collée en extérieur sur dalle béton
Étanchéifier la dalle de béton

La pose commence par l’étanchéification de la dalle de béton. Pour cela, soit on utilise une natte d’étanchéité que l’on pose sur la dalle de béton, soit on enduit cette dalle de barbotine d'accrochage.

Veuillez auparavant vérifier que la dalle de béton présente bien une pente de 2-3%. Si ce n’est pas le cas, vous devrez créer cette dernière en réalisant un ragréage.

Important : Mélangez les dalles des différentes palettes avant la pose pour un résultat plus harmonieux.

Installer un tapis de drainage

Grâce à ce tapis, l’eau est acheminée par de petits canaux sous la surface de la terrasse, et conduite jusqu’au bord de celle-ci : l’eau est ainsi drainée et ne stagne pas sous la terrasse. Le tapis de drainage est directement installé sur la natte d’étanchéité ou sur la barbotine (voir point précédent).

Appliquer une couche de mortier

La couche supérieure des fondations est constituée d’environ 5 cm d’épaisseur de mortier drainant (mélange entre gravillons nobles et liant-trass). Après son application, elle doit être uniformément répartie. La couche de mortier drainant est perméable à l’eau, ce qui signifie qu’elle permet un écoulement optimal de celle-ci.
Conseil pratique : lors de l’application de la couche de mortier, vous devriez procéder dalle par dalle, afin de bien poser les dalles de terrasse sur une couche fraîche de mortier. 

Poser les dalles de terrasse

Important : Une pose bord à bord sans joint n'est pas recommandée. Veuillez prévoir l'installation de joints lors de la pose.

Entre la première rangée de dalles et les éléments fixes (par ex. une façade de maison ou des bordures en pierre), il faut prévoir des joints de raccordement d'une largeur minimale de 8 mm. Ceux-ci doivent être remplis d'un produit spécial flexible.

Pour les grandes terrasses (à partir d'une surface de 20 m²), il est également nécessaire de prévoir des joints de dilatation. Ceux-ci ont une largeur d'au moins 1 cm et doivent aussi être remplis d'un produit spécial flexible.

Les dalles de terrasse sont posées sur la couche de mortier encore humide.

Enduisez tout d’abord le dos de la première dalle d’une fine couche de mortier-colle flexible, afin d’augmenter l’adhérence au support. Vous devez ensuite poser la dalle à l’emplacement prévu sur la couche de mortier drainant étalée au sol et taper dessus avec un maillet en caoutchouc blanc pour la fixer.

Remplir les joints

Après la pose des dalles vient l‘étape du remplissage des joints. On utilise en général à cet effet du mortier-joint pour pavés perméable à l’eau. Ce produit est inséré dans les joints avec un balai et durcit en séchant.

Conseil : le nettoyage et l'imperméabilisation peuvent également être effectués avant le jointoiement. Cela permet d'éliminer plus facilement l'excédent de mortier-joint. Une nouvelle imperméabilisation n'est pas nécessaire après le jointoiement.

Nettoyer la terrasse

Il est important de bien nettoyer la terrasse afin qu’elle soit parfaitement propre et prête à être imperméabilisée. Utilisez pour ce faire un multi-nettoyant adapté à la pierre choisie.

Appliquer l‘imperméabilisant

L’imperméabilisation est incolore et protège vos dalles de terrasse en pierre naturelle des taches.

Les dalles peuvent également être nettoyées et imperméabilisées avant le jointoiement afin d'éliminer plus facilement l'excédent de mortier-joint.

Une fois la surface parfaitement propre et sèche, appliquez suffisamment le produit imperméabilisant à l’aide d’un rouleau non pelucheux ou d’un pulvérisateur.

Cette étape n'est pas nécessaire pour les dalles en grès cérame.

Planifier la bordure

Il n’est pas obligatoire d’aménager une bordure de terrasse pour des questions de stabilité, comme il est courant de le faire dans le cas d’une pose à sec sur gravillons nobles. Étant donné que les dalles de terrasse sont collées, elles garantissent d’ores et déjà une bonne stabilité. Lorsque l’on opte pour cette pose, il est généralement d’usage de juxtaposer directement la dernière rangée de dalles à la pelouse.

Si vous souhaitez tout de même aménager une bordure autour de votre terrasse pour une question d’esthétique, vous avez le choix parmi plusieurs possibilités :

a) Des plinthes en pierre naturelle 
Celles-ci sont souvent choisies pour ce rôle, d’une part car elles se révèlent  robustes, et d’autre part car elles permettent un effet visuel intéressant : il est possible de jouer sur leur coloris afin de créer un contraste avec les dalles.

b) Une bordure en métal :
Cette bande cloisonne la surface de la terrasse et maintient ainsi les dalles ensemble tout en étant discrète puisqu’elle se trouve entre la pelouse et la terrasse. Elle n’est donc pas visible, mais permet tout de même de garantir la stabilité nécessaire recherchée. 

c) Des pavés
L’option des pavés comme bordure de terrasse offre un large choix en termes de nuances : cela permet de faire ressortir  la bordure de la terrasse et d’en souligner la couleur.

Important : prévoyez des joints de raccordement aux bons endroits en utilisant un produit flexible afin d'éviter les dommages dus aux différentes contraintes.

C.Pose semi-collée sur support en graviers et LIT DE GRAVILLONS

Schéma de pose semi-collée en extérieur sur un lit de gravillons
Prévoir la surface de la terrasse

Vous devez tout d’abord délimiter la surface de votre terrasse et prévoir une marge de 20 cm tout autour pour les bordures et l’espace de travail : pour ce faire, nous vous conseillons d’utiliser la méthode du piquetage qui permet de distinguer clairement les dimensions de votre future terrasse. Selon le type de bordure que vous avez choisi, il faut éventuellement songer à prévoir de l’espace supplémentaire si nécessaire.

Important : Mélangez les dalles des différentes palettes avant la pose pour un résultat plus harmonieux.

Excaver la terrasse

La surface piquetée doit être creusée à la profondeur requise. Vous devez choisir celle-ci avec soin, afin qu’une fois les fondations recouvertes par les dalles de terrasse, le niveau atteigne celui du seuil de la porte et soit dans le même temps égal à celui du reste de votre terrain. En règle générale, il faut compter environ 30 à 35 cm de terre à retirer. On appelle ce processus « excavation ».

 

Créer une couche antigel avec des graviers

La prochaine étape consiste à compacter la terre à l’aide d’une plaque vibrante, dans le but de garantir une stabilité suffisante aux fondations de votre future terrasse. Après cela, on dépose entre 20 et 25 cm de graviers : ce sont eux qui forment la couche antigel que l’on compacte de la même façon avec la plaque vibrante. 

Afin d’assurer un écoulement de l’eau optimal, il est nécessaire de veiller à respecter une pente de 2-3% lorsque vous créez cette couche antigel.

Installer la couche de gravillons nobles

Le lit de pose est composé d’une couche de gravillons nobles d’une épaisseur de 3 à 5 cm. Après avoir été déposée, cette couche doit être égalisée.

À ce stade, vous avez ainsi fini de préparer les fondations sur lesquelles vous allez pouvoir poser vos dalles de terrasse.

Vous trouverez plus d’informations au sujet de la pose des dalles de terrasse sur une couche antigel et un lit de gravillons nobles dans notre article de magazine.

Poser les dalles

Une pose bord à bord sans joints est possible, sauf pour le format romain avec des joints intégrés, mais il s'agit alors d'une construction spéciale.

Entre la première rangée de dalles et les éléments fixes (par ex. une façade de maison ou des bordures en pierre), il faut prévoir des joints de raccordement d'une largeur minimale de 8 mm. Ceux-ci doivent être remplis d'un produit spécial flexible.

Si des dalles de 2 cm d'épaisseur sont utilisées, il s'agit également d'une construction spéciale. Apprenez-en plus ici.

Pour les grandes terrasses (à partir d'une surface de 20 m²), il est également nécessaire de prévoir des joints de dilatation. Ceux-ci ont une largeur d'au moins 1 cm et doivent aussi être remplis d'un produit spécial flexible.

Enduisez l'arrière des dalles de colle à carrelage avec un grand platoir denté (dents de 12-14 mm) et posez-les dans le lit de gravillons. Fixez les dalles en les tapant légèrement avec un maillet en caoutchouc. Répétez cette opération avec toutes les autres dalles de terrasse jusqu'à ce que toute la surface de la terrasse soit recouverte.

Imperméabiliser la terrasse

L’imperméabilisation est incolore et protège vos dalles de terrasse en pierre naturelle des taches.

Une fois la surface parfaitement propre et sèche, appliquez suffisamment de produit imperméabilisant à l’aide d’un rouleau non pelucheux ou d’un pulvérisateur. Recouvrez uniformément toute la surface, tout en faisant attention à ne pas laisser de flaques se former.

Cette étape n'est pas nécessaire pour les dalles en grès cérame.

Remplir les joints

Après la pose des dalles vient l‘étape du remplissage des joints. On utilise en général à cet effet du mortier-joint pour pavés perméable à l’eau. Ce produit est inséré dans les joints avec un balai et durcit en séchant. 

Nettoyer la terrasse

Les dalles doivent à présent être débarrassées de toutes les salissures apparues lors de la pose. Nettoyez la surface à l'aide d'un multi-nettoyant adapté.

Prévoir les bordures

Pour offrir une stabilité suffisante à votre terrasse et éviter le risque de glissement des dalles lorsqu’elles sont soumises à une charge, nous vous conseillons de poser des bordures.

Pour ce faire vous avez plusieurs possibilités :

a) Des plinthes en pierre naturelle
Celles-ci sont souvent choisies pour ce rôle, d’une part car elles se révèlent  robustes, et d’autre part car elles permettent un effet visuel intéressant : il est possible de jouer sur leur coloris afin de créer un contraste avec les dalles.

b) Une bordure en métal
Cette bande cloisonne la surface de la terrasse et maintient ainsi les dalles ensemble tout en étant discrète puisqu’elle se trouve entre la pelouse et la terrasse. Elle n’est donc pas visible, mais permet tout de même de garantir la stabilité nécessaire recherchée. 

c) Une transition discrète
Cette variante affiche la particularité de ne justement pas présenter de bordure spécifique, si ce n’est que la dernière rangée de dalles semble se fondre directement dans la pelouse.

d) Des pavés
L’option des pavés comme bordure de terrasse offre un large choix en termes de nuances : cela permet de faire ressortir  la bordure de la terrasse et d’en souligner la couleur.

Important : prévoyez des joints de raccordement aux bons endroits en utilisant un produit flexible afin d'éviter les dommages dus aux différentes contraintes.